SAVOIR NAGER – SAUV’NAGE – AISANCE AQUATIQUE – ANTI PANIQUE

SAVOIR NAGER – SAUV’NAGE – NAT’JEUNE
AISANCE AQUATIQUE – ANTI PANIQUE

l’UGSEL Comité de Paris propose d’accompagner les établissements scolaires pour faire passer les tests de :
Savoir Nager
Sauv’Nage
Aisance Aquatique 

Anti Panique

 

Pour de plus amples renseignements, contacter Sébastien DUFRAIGNE (01 45 49 67 19) ou direction@ugsel75.org

RÈGLEMENT SAVOIR-NAGER : document PDF
272

Le savoir-nager

Le savoir-nager correspond à une maîtrise du milieu aquatique. Il reconnaît la compétence à nager en sécurité, dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, plan d’eau calme à pente douce). Il ne doit pas être confondu avec les activités de la natation fixées par les programmes d’enseignement.

Son acquisition est un objectif des classes de CM1, CM2 et sixième (qui constitueront le cycle de consolidation à compter de la rentrée 2016). Le cas échéant, l’attestation scolaire « savoir-nager » pourra être délivrée ultérieurement.

Sa maîtrise permet d’accéder à toute activité aquatique ou nautique susceptible d’être programmée dans le cadre des enseignements obligatoires ou d’activités optionnelles en EPS, ou à l’extérieur de l’école, notamment pour la pratique des activités sportives mentionnées aux articles A. 322‑42 et A. 322‑64 du code du sport.

Il est défini comme suit :

Parcours à réaliser en continuité, sans reprise d’appuis au bord du bassin et sans lunettes :
– à partir du bord de la piscine, entrer dans l’eau en chute arrière ;
– se déplacer sur une distance de 3,5 mètres en direction d’un obstacle ;
– franchir en immersion complète l’obstacle sur une distance de 1,5 mètre ;
– se déplacer sur le ventre sur une distance de 15 mètres ;
– au cours de ce déplacement, au signal sonore, réaliser un surplace vertical pendant 15 secondes puis reprendre le déplacement pour terminer la distance des 15 mètres ;
– faire demi-tour sans reprise d’appuis et passer d’une position ventrale à une position dorsale ;
– se déplacer sur le dos sur une distance de 15 mètres ;
– au cours de ce déplacement, au signal sonore réaliser un surplace en position horizontale dorsale pendant 15 secondes, puis reprendre le déplacement pour terminer la distance des 15 mètres ;
– se retourner sur le ventre pour franchir à nouveau l’obstacle en immersion complète ;
– se déplacer sur le ventre pour revenir au point de départ.

Connaissances et attitudes :
– Savoir identifier la personne responsable de la surveillance à alerter en cas de problème ;
– connaître les règles de base liées à l’hygiène et la sécurité dans un établissement de bains ou un espace surveillé ;
– savoir identifier les environnements et les circonstances pour lesquels la maîtrise du savoir-nager est adaptée.

Test d’aisance aquatique

Le certificat d’aisance aquatique est défini par l’article A. 322-3-2 du code du sport.

Ce test peut être préparé et passé dès le cycle 2 et, lorsque cela est possible, dès la grande section de l’école maternelle. Sa réussite peut être certifiée par tout enseignant des établissements d’enseignement publics ou des établissements d’enseignement privés sous contrat avec l’État, dans l’exercice de ses missions. L’obtention du certificat d’aisance aquatique permet l’accès aux activités aquatiques dans le cadre des accueils collectifs de mineurs (article A. 322-3-1 du code du sport).

Le test permet de s’assurer que l’élève est apte à :
– effectuer un saut dans l’eau 
– réaliser une flottaison sur le dos pendant cinq secondes 
– réaliser une sustentation verticale pendant cinq secondes 
– nager sur le ventre pendant vingt mètres 
– franchir une ligne d’eau ou passer sous une embarcation ou un objet flottant

Ce test peut être réalisé avec ou sans brassière de sécurité.
Un certificat attestant de la réussite au test est remis à l’élève ou à son représentant légal.

Le test Anti Panique

La pratique des sports nautiques est subordonnée à la réussite d’un test permettant d’apprécier la capacité de l’élève à se déplacer dans l’eau, sans présenter de signe de panique, sur un parcours de 20 mètres.

Départ par une chute arrière volontaire à partir d’un tapis disposé dans l’eau puis déplacement dans l’eau sans présenter de signe de panique sur un parcours de 20m, avec passage sous une ligne d’eau, posée et non tendue dans la partie d’un bassin d’une profondeur au moins égale à 1 m 80.Panique